Andrew Grove

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Grove.

Dans le nom hongrois Gróf András István, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français András István Gróf, où le prénom précède le nom.

Andrew Grove
Andrew Grove.jpg
Andrew Grove en 1997.
Fonctions
Président du conseil d'administration
Intel
-
Président-directeur général
Intel
-
Président
Intel
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
BudapestVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Los AltosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gróf András IstvánVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Américaine
HongroiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université de la Ville de New York (diplôme d'ingénieur (en)) (jusqu'en )
Université de Californie à Berkeley (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
Stanford University Libraries Department of Special Collections and University Archives (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Andrew Stephen Grove, dit Andy Grove, né András István Gróf le à Budapest et mort le à Los Altos (Californie)[1], est un ingénieur et docteur en génie chimique, chef d'entreprise américain d'origine hongroise, ancien chef de la direction de la société Intel en 1968 (premier fabricant mondial de microprocesseur). Il est également professeur de stratégie à l'université Stanford dans la Silicon Valley en Californie.

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références de qualité et vérifiables (comment faire ?) ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il naît le à Budapest, en Hongrie, dans une famille juive d'origine modeste[2].

En 1956 il est âgé de 20 ans lors de l'insurrection de Budapest et de l'intervention des chars soviétiques pour réprimer la révolte. Il quitte alors sa famille et fuit son pays pour émigrer vers New York aux États-Unis où il arrive en 1957.

En 1958, il se marie avec Eva Grove avec qui il a eu deux filles.

Il étudie à l'Université de la Ville de New York dont il sort ingénieur en génie chimique et major de promotion en 1960. Il poursuit ses études à l'Université de Berkeley en Californie d'où il sort diplômé d'un doctorat en génie chimique en 1963.

Il travaille d'abord chez Fairchild Semiconductor (première société de fabrication de circuits intégrés).

En 1968, à la suite d'un désaccord sur la stratégie de l'entreprise, il quitte Fairchild Semiconductor avec Gordon Moore et Robert Noyce pour participer à l'émergence de la société Intel à Santa Clara dans la Silicon Valley en Californie. Ils parviennent par leur simple notoriété à trouver l'avance de 2,5 millions de dollars nécessaires à la création de l'entreprise. Il joue un rôle important dans le succès rapide de la société Intel (estimée à 286-287 milliards d'euros (selon le jour choisi de cotation) à la bourse de New York en 2020).

Il devient président de cette société en 1979 puis son PDG en 1987[3].

Il abandonne son poste de PDG en 1997 et sera président du conseil d'administration jusqu'en 2004. Alors âgé de 68 ans, il prend sa retraite tout en restant administrateur senior du groupe et professeur de stratégie à l'Université Stanford en Californie.

Il a trouvé Robert Noyce trop « bon garçon », attitude qui l'irritait profondément. Il explique dans sa biographie Seuls les paranoïaques survivent que le moteur psychique qui lui a permis de mener son entreprise au sommet a été, durant 38 ans, la peur intense des concurrents, des consommateurs et des progrès techniques, la peur permanente de se faire dépasser, de ne pas pouvoir s'adapter à l'évolution et de périr, le stress qui l'a forcé à se remettre en cause de façon permanente quitte à être paranoïaque.

Il est choisi comme personnalité de l'année selon Time Magazine en 1997.

Andrew Grove meurt le [4].

Publications

  • (en) A. S. Grove, Physics and Technology of Semiconductor Devices, New York/Chichester/Brisbane etc., Wiley, , 366 p. (ISBN 0-471-32998-3)
  • Seuls les paranoïaques survivent, autobiographie (édition 1997 : (ISBN 9782842110222); édition 2001 : (ISBN 9782842110840));
  • Le management multiplicateur, (prix Harvard, L'Expansion 1985).

Notes et références

  1. (en) « Andrew S. Grove 1936 – 2016 », sur newsroo.Intel.com
  2. Voir, (en) Jonathan Kandell. Andre S. Grove Dies at 79; Intel Chief Spurred Semiconductor Revolution. The New York Times, March 21, 2016. La version imprimée date du mardi 22 mars 2016, p. A23.
  3. FRANCOIS FRANCIS BUS, L'EPOQUE OU LES PUCES FONT LEURS LOIS : histoire des semiconducteurs vecue de chez Texas Instruments, BOOKS ON DEMAND (ISBN 978-2-322-25685-3)
  4. (en) « Andrew S. Grove 1936 - 2016 », Business Wire,

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Service bibliothécaire national
    • Bibliothèque nationale de la Diète
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Pologne
    • Bibliothèque nationale d’Israël
    • Bibliothèque universitaire de Pologne
    • Base de bibliothèque norvégienne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • Bibliothèque nationale de Lettonie
    • Bibliothèque nationale de Grèce
    • Bibliothèque nationale de Corée
    • WorldCat
v · m
Abandonnés
4 bits
Pré-x86 (8-bits)
x86-16 (16-bits)
x87 (FPU externes)
x86-32/IA-32 (32-bit)
x86-64/EM64T (64-bit)
RISC
Autres
Actuels
x86-32
x86-64
Autres Itanium
Microarchitectures
v · m
Personnalité de l'année selon Time Magazine
1927-1950
1951-1975
1976-2000
Depuis 2001
  • icône décorative Portail de l’informatique
  • icône décorative Portail des États-Unis
  • icône décorative Portail de Budapest
  • icône décorative Portail de la Californie
  • icône décorative Portail de la culture juive et du judaïsme
  • icône décorative Portail du XXe siècle
  • icône décorative Portail du XXIe siècle