Arthur Murphy

Page d’aide sur l’homonymie

Pour les articles homonymes, voir Murphy 22.

Page d’aide sur l’homonymie

Ne doit pas être confondu avec Art Murphy.

Arthur Murphy
Arthur Murphy by Nathaniel Dance, (later Sir Nathaniel Dance-Holland, Bt).jpg
Portrait de 1777 d'Arthur Murphy, par Nathaniel Dance.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
KnightsbridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
IrlandaiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Collège des Jésuites AnglaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Arthur Murphy (), connu également sous le pseudonyme de Charles Ranger, est un écrivain irlandais.

Biographie

Né à Clooniquin, Comté de Roscommon, Irlande, il est le fils de Richard Murphy et de Jane French. Avocat, journaliste, acteur et dramaturge, il dirige le Gray Inn Journal entre 1752 et 1754. En tant que plus vieil et plus cher ami de Henry Thrale, il présente Samuel Johnson aux Thrale en janvier 1765. Il est nommé commissaire à la banqueroute en 1803. Arthur Murphy est plus particulièrement connu pour trois biographies : son An Essay on the Life and Genius of Samuel Johnson de 1792, son Fielding's Works de 1762, et son Life of David Garrick de 1801.

On pense que ce serait Arthur Murphy qui serait à l'origine du terme juridique anglo-saxon, wilful misconstruction (« interprétation erronée volontaire »), lorsqu'il va en appel dans l'affaire Donaldson contre Becket devant la Chambre des lords en 1774, pour s'élever contre la propriété perpétuelle du copyright.

Il meurt à Knightsbridge, à Londres, et est enterré à Hammersmith, à Londres.

Une biographie de lui est écrite en 1811 par le docteur Jesse Foote. Nathaniel Dance peint son portrait, que l'on pense être aujourd'hui au Irish National Portrait Collection.

Œuvres

Théâtre

Mary Ann Yates (en) dans le rôle de Mandane, The Orphan of China, par Tilly Kettle (en) (1765), Tate Britain

Toutes les dates se réfèrent à la première production de la pièce, à moins qu'il n'en soit spécifié autrement[1].

  • The Apprentice (1756)
  • The Upholsterer (1758)
  • The Orphan of China (1759), tragédie (traduction de L'Orphelin de la Chine (1755) de Voltaire, inspirée de la traduction de L'Orphelin de la famille Zhao)
  • The Way to Keep Him (1760), comédie
  • The Desert Island (1760), poème dramatique
  • The Citizen (1761)
  • All in the Wrong (1761), comédie, adaptation de Sganarelle ou le Cocu imaginaire[2]
  • The Old Maid (1761)
  • No One's Enemy But His Own (1764)
  • Three Weeks After Marriage (1764)
  • The Choice (1764)
  • The School for Guardians (1767)
  • Zenobia (1768), Tragedy
  • The Grecian Daughter (1772), tragédie
  • Alzuma (1773), tragédie
  • News from Parnassus, A Prelude (1776)
  • Know Your Own Mind (1777), comédie
  • The Rival Sisters (écrit en 1783), tragédie

Biographies

Notes et références

  1. Titres et dates des premières productions sont tirés de A List of the Several Pieces Contained in This Edition, qui apparaît au début du volume I de The Works of Arthur Murphy (Murphy 1786).
  2. Charles Dodgson, Journal, in Œuvres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1990, p. 1801

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Arthur Murphy, sur Wikimedia Commons
  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Service bibliothécaire national
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Pologne
    • Bibliothèque nationale d’Israël
    • Bibliothèque universitaire de Pologne
    • Bibliothèque apostolique vaticane
    • Bibliothèque nationale d’Australie
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • WorldCat
  • icône décorative Portail de la littérature britannique