Saint-Paul Luxembourg

Cet article est une ébauche concernant la presse écrite 22 et le Luxembourg.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Saint-Paul Luxembourg
Mediahuis Luxembourg (102).jpg
Histoire
Fondation
(Société de Saint Paul)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Siège
LuxembourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Site web
www.saint-paul.luVoir et modifier les données sur Wikidata

modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle

Saint-Paul Luxembourg est le principal éditeur de presse luxembourgeois, basé à Luxembourg. Il publie notamment le quotidien Luxemburger Wort fondé en 1848, qui est le plus important quotidien du Grand-Duché.

Histoire

Origines

La « Sankt-Paulus-Gesellschaft » (soit en français : Saint-Paul Société anonyme) est fondée par un acte notarié du [1], pour la diffusion de la presse catholique, à Luxembourg et est autorisée à exercer par le Gouvernement du Luxembourg en [2]. Sous la forme d'une société anonyme et avec un captal de 1 300 francs luxembourgeois, le premier directeur est le prêtre Jean-Baptiste Fallize (lb).

La nouvelle structure vise à reprendre l'édition et l'impression du quotidien catholique Luxemburger Wort existant depuis 1848, le principal journal du pays. Son contrôle fait l'objet de dissensions entre le comité de rédaction et l'imprimeur dans les années 1879 à 1884. Après le lancement du journal le , trois jours après l'abolition de la censure, comme un organe populaire et d'opposition au pouvoir, il est imprimé successivement chez différents imprimeurs, et fait fréquemment l'objet de poursuites judiciaires de la part des milieux gouvernementaux. À partir du je journal est produit dans l'Imprimerie Saint-Paul.

Contrôle

À l'origine, 86,9 % du capital social sont alloués à l'imprimeur Jean Hary et au fils de son épouse, Louis Held, secrétaire épiscopal, Jean Hary ayant fait apport en nature de son imprimerie préexistante.

Dès le XIXe siècle, le contrôle majoritaire de la société passe par succession d'abord à l'évêque de Luxembourg, puis à l'évêché quand celui-ci obtient la personnalité juridique. À la fin du XXe siècle, l'archevêché est détenteur, directement et indirectement, de la totalité du capital qu'il céde en au groupe de presse international Mediahuis, éditeur notamment de quotidiens en Belgique, aux Pays-Bas et en Irlande[3].

La ligne éditoriale conservatrice et les positions politiques et idéologiques souvent prononcées du quotidien édité, combinée à la position dominante de celui-ci sur le marché national, ont un effet polarisant dans la société luxembourgeoise, qui s'est toutefois estompé au fil du temps.

Diversification

En 1915, le nom de la société devient bilingue, devenant en parallèle Sankt-Paulus-Druckerei et Imprimerie Saint-Paul, en abrégé ISP. L'entreprise est entre-temps devenu le principal imprimeur du pays de même que le premier éditeur de livres et d'organes de presse luxembourgeois (quotidiens et hebdomadaires, dans différentes langues). Vers la fin du XXe siècle et à la suite d'importants investissements, ses ateliers desservent une importante clientèle étrangère (rotation journal, rotation magazine, impression en feuilles, façonnage, reliure, création publicitaire etc.).

En parallèle, le groupe s'oriente graduellement aussi vers d'autres médias (radio, production vidéo, information et communication en ligne) et prend des participations dans les pays voisins. En 2000, elle adopte la dénomination de Saint-Paul Luxembourg SA. À cette époque, l'entreprise emploie 960 salariés (sans inclure les porteurs de journaux) et compte parmi les vingt principaux employeurs du pays.

Avec ses filiales la société se présente comme le Groupe Saint-Paul, mais puisque le quotidien Luxemburger Wort est resté à tout moment, et de très loin, le principal produit du groupe, le public luxembourgeois identifie celui-ci, pars pro toto, sous la désignation d'Wort.

Grâce au nombre de ses abonnés, le quotidien reste dans la société luxembourgeoise le medium d'information le plus populaire et le plus influent ainsi que le support publicitaire le plus important.

Contraction

Au XXIe siècle, Saint-Paul Luxembourg a graduellement réduit ses activités en ordre principal à l'édition et à la production de son quotidien phare, abandonnant notamment le quotidien francophone La Voix du Luxembourg et le journal gratuit Point 24, de même que la plupart de ses périodiques et publications, sauf toutefois le magazine populaire Télécran et l'hebdomadaire en langue portugaise Contacto. À noter cependant que l'offre en ligne du quotidien se présente en quatre langues pour tenir compte de la situation cosmopolite du Grand-Duché.

Mais les activités périphériques, comme les travaux d'impression pour des tiers, l'édition de livres, la chaîne de librairies, les activités de radiodiffusion et de production vidéo, ont été abandonnées ou réduites à la partie congrue.

En mars 2019, François Pauly devient président du conseil d'administration du groupe Saint-Paul Luxembourg[4].

Le , l'activité d'édition de livres (Éditions Saint-Paul) est arrêtée et reprise par les Éditions Schortgen (lb)[5]. En mai 2020, le groupe vend le journal Luxemburger Wort au groupe de presse belge Mediahuis[6].

Dirigeants

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Influences et controverses

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Principales activités

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Organisation

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

Titres édités

Saint-Paul édite plusieurs quotidiens ou hebdomadaires dans différentes langues ainsi que des webradios[7].

Actuels

  • Luxemburger Wort (quotidien en langue allemande et française)
  • Contacto (journal en portugais)
  • Decisão (magazine business en portugais)
  • Télécran (hebdomadaire)

Disparus

Internet et radio

  • Luxembourg Times (site internet orienté business en langue anglaise)
  • Radio Latina (webradio)

Autres

  • Print solutions
  • Imprimerie Saint-Paul
  • Reliure Saint-Paul
  • Régie publicitaire
  • Réseau de librairies Libo

Littérature

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les conventions bibliographiques ne sont pas respectées ().

La bibliographie et les liens externes sont à corriger. Améliorez-les !

  • Pierre Gregoire: Das Luxemburger Wort für Wahrheit und Recht - Die Geschichte einer Zeitung in der Geschichte eines Volkes, Luxembourg 1936, 336 pages
  • Pierre Gregoire: Hundert Jahre Luxemburger Wort, Luxembourg 1948, 140 pages
  • Charles Jourdain: 100 Joër Sankt-Paulus-Dréckerei 1887-1987, Luxembourg 1987, 210 pages
  • Gast Zangerlé: Bibliographie de l'Imprimerie Saint-Paul, Luxemburg 1988, 282 pages
  • Georges Hellinghausen: 150 Jahre Luxemburger Wort - Selbstverständnis und Identität einer Zeitung 1973-1998, Luxembourg 1998; 470 pages, surtout (aux pages 319 à 375) le chapitre VIII. Ausbau und Diversifizierung der ISP, ainsi que certaines annexes
  • 150 Joër Wort - 150 Jahre und kein bißchen alt, Luxembourg 1998, 538 pages, surtout (aux pages 283 à 349) les contributions de Henri Leyder: Medienpol mit neun Satelliten - "Luxemburger Wort" und Sankt-Paulus-Druckerei, Paul Thill: 150 Jahre Bewegung im Zeitungsdruck, et Paul Zimmer: Die modernste Zeitungsdruckerei im weiten Umkreis
  • saint-paul interna - Le journal du personnel du groupe saint-paul - Die Personalzeitung der ,saint-paul'-Gruppe, 1996-2002

Notes et références

  1. Charles Jourdain: 100 Joër Sankt-Paulus-Dréckerei 1887-1987, Luxembourg 1987, 210 pages
  2. « Arrêté royal grand-ducal du 9 février 1887 qui autorise la formation de la « Société anonyme de Saint Paul » pour la diffusion de la presse catholique, et en approuve les statuts », sur http://legilux.public.lu/, Mémorial, (consulté le ).
  3. « Le groupe belge Mediahuis rachète Saint-Paul », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « François Pauly, nouveau président de Saint-Paul Luxembourg », sur Luxemburger Wort - Edition francophone, (consulté le )
  5. (de) « Schortgen Editions übernimmt Buchverlags-Aktivitäten von Saint-Paul Luxembourg S.A. », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Le premier quotidien du Luxembourg vendu à une entreprise Belge », sur Les Echos, (consulté le )
  7. « Groupe Saint-Paul Luxembourg », sur http://www.saint-paul.lu (consulté le ).

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale du Luxembourg
  • icône décorative Portail de la presse écrite
  • icône décorative Portail du Luxembourg